Carte postale


Et puis, il lui vient une idée d’écrire une histoire, mais une histoire sans fin… une fiction humanitaire.

Une ville, un peuple, une organisation, sans ennemis, sans antagonisme, sans vengeance. Une politique fiction respectable de par sa conception, avec des femmes et des hommes occupés par un travail dans un lieu où ils aimeraient vivre.

De cet endroit, ils vous enverraient une carte postale.

A la différence de notre monde, la grande majorité de ce peuple serait indépendant et responsable.

Seuls les plus faibles seraient pris en charge dans un climat de solidarité.

Ce monde intemporel serait régi par des êtres de haute qualité morale ayant un horizon de fraternité.

Un monde dont la devise serait le respect de l’identité et des croyances de chacun, un monde de grande tolérance.

Un monde où chacun aurait la possibilité de travailler et d’être reconnu à sa juste valeur, où la grandeur d’âme et l’altruisme prédomineraient.

Et si ce n’est pas le paradis, de par leurs conceptions comme de leurs maisons, ils en sortent grandis.
Acceuil


Get the Flash Player to see this player.


Previous
     
Rasinfo 2009 Copyright